Allergies – La haute saison des pollens commence avec les graminées

Berne (ats) – Les pollens de graminées, qui tourmentent environ 1,2 million de personnes allergiques en Suisse, sont fortement en retard cette année, en raison du froid et de l’humidité. Leur floraison débute toutefois en plaine, presque deux semaines plus tard que la normale.

« La floraison des graminées est fortement en retard cette année, ce qui est inhabituel. Mais les pollens n’attendent que le coup de départ. Dès que le temps reste ensoleillé quelques heures, surtout le matin, leur concentration augmente dans toute la Suisse », explique Regula Gehrig, biométéorologue de MétéoSuisse, citée dans un communiqué publié mardi par aha! Centre d’Allergie Suisse.

Le tableau était totalement différent l’an dernier. Les pollens de graminées étaient en effet déjà dans l’air à la mi-avril et Locarno (TI) en a connu la plus forte concentration jamais recensée. Le pic de floraison des graminées se situe entre la mi-mai et la fin juin, mais de nombreuses tiges libèrent des pollens jusqu’au début de l’automne.

Ce sont surtout les graminées de haute taille des prairies fourragères qui provoquent les yeux rougis et larmoyants ainsi que l’écoulement nasal ou les troubles respiratoires. Mais le maïs et le seigle sont également des graminées et déclenchent des allergies, prévient aha! Centre d’Allergie Suisse.

Ce dernier conseille aux personnes allergiques d’aérer leur logement uniquement par à-coups et brièvement, de se laver les cheveux le soir, de ne pas sécher le linge à l’extérieur, de ne sortir que brièvement en cas de beau temps venteux et de toujours porter des lunettes de soleil. En outre, une allergie doit toujours être clarifiée par un médecin allergologue et traitée afin d’empêcher qu’elle ne dégénère en asthme.